Mini review de SNK Heroines Tag Team Frenzy

Facebooktwittergoogle_plus

Acheté sur Switch le jour de sa sortie c’est à dire le 7 septembre 2018 en dématérialisé, j’ai eu la chance d’avoir le temps de faire quelques tours du mode Arcade.

Dès la mise en route du jeu, je fus agréablement surpris par le  niveau de finition du jeu loin des débuts poussifs de KOF 14.

Le jeu utilise le moteur maison de KOF 14 de manière très propre avec des personnages biens travaillés, de jolies textures, pleins d’effet « girly » lors des attaques et impacts.Tout bouge bien en 60 FPS avec des décors réussis mais sans génie( à la KOF 14 en gros).

Pour les réfractaires aux costumes décalés pour les personnages fétiches, il m’a suffit de finir 2 fois le mode arcade pour recueillir assez de sous pour que tous les personnages revêtent leur tenue sérieuse de KOF 14. Evidemment, Terry en garçon n’est pas déblocable.

Pour les Musiques, elles sont très réussis, aide à l’ambiance générale du jeu, pêchue, connotation électrique gothique cathédrale à la » symphony of the night » parfois , ou allant vers le style « Athena ». Néanmoins elle ne reste pas en mémoire excepté les remix  des anciens jeux non présentes en mode arcade mais présentent en se promenant dans les autres modes. Les bruitages sont très réussis à la KOF 14, pas de souci sur ce point là, très loin de l’ère SVC chaos/KOF  2003. Les voix sont très bien doublées donnant plus de densité aux personnages réussissant même à donner une personnalité « attachante  » décalée à Kukri le boss du jeu déjà présent dans KOF 14, le fameux « djinn » du sable.

D’ailleurs cela nous amène au background , scénario du jeu : ce fameux Kukri s’est pris pour Babidi de Dragon ball Z en attirant dans un monde qu’il a lui même créé, pleins de personnages féminins de l’univers KOF , transformant même Terry en fille. Il les a  affublé de tenues décalées super dénudées pour assouvir ses perversions  et  les forcent à se battre entre elles pour recueillir leur énergie pour ouvrir sa dimension et assujettir la notre lol. Le scénario ne se prend pas au sérieux et les scénettes intermédiaires agrémentent bien ce background avec des discussions entre les personnages très décalés, toutes doublées et, cerise sur le gâteau, quasi toutes différentes selon la team que l’on a choisi.

Nous en venons naturellement au système de jeu : c’est un tag Team : on choisi 2 personnages . Le jeu se joue à 8 boutons : coup faible, fort, choppe, coups spéciaux ( donc exit les quarts de tour mais des coups différents selon la direction appuyée en même temps), garde ( oui une garde appuyée à la virtua fighter/ mortal kombat), tag, fury( au nombre de 2 pour chaque personnage)et options de soutien( pas analogique Dt) donc pour l’instant exit l’utilisation des sticks arcade même si l’option de soutien est dispensable mais bien fun. Enfin pas de possibilité de se baisser. Cette configuration de touche permet de manière assez intuitive de comboter fluidement à la Tekken simplifié et finir sur des coups spéciaux, de switcher entre les personnages de manière rapide pour finir un match obligatoirement par une Fury, petite subtilité du jeu . En effet le personnage en soutien continue à récupérer sa barre de coup spéciaux pendant que son binôme se bat . d’ailleurs fut s’habituer à la barre de combat, la partie externe représente la barre de coups spéciaux et celle interne la vie. cette dernière baissant à force de recevoir des coups permet de cumuler plus de place pour les coups spéciaux^^.

Pour finir j’aimerai féliciter le travail du dessinateur /charadesigner  Ogura qui a su donner un vrai charisme à nos personnages grâce à ses portraits « versus » avant le combat et surtout les mini scénettes de fin à images fixes se succédant  pour chaque personnage. Elles sont très bien réussies me rappelant les meilleurs fins des KOF / fatal fury RB de l’ère SNK.  Un vrai plaisir.

Au total, SNK nous offre non pas un  grand jeu cultissime mais un bon jeu  avec une finition impeccable , une jouabilité simple presque intuitive permettant à un public moins aguerri au quart de tour de s’amuser facilement et faire des choses impressionnantes sans effort. Un jeu idéal en mode portable car fait pour des petites cessions avec des contrôles adaptés à ce type de jeu :).

Si je devais rapprocher ce jeu à un concept existant, ce  serait  le Super Smash brawl made in SNK^^