Les bases de l’arcade

Facebooktwittergoogle_plus

Les bases de l’arcade | Les différentes bornes | Le guide d’achat

1- Pourquoi une borne d’arcade à la maison ?

La raison première des joueurs qui veulent une borne d’arcade à la maison est de retrouver les sensations qu’ils ont connus sur des jeux comme Pac-Man pour les plus vieux, de Commando de Street Fighter II ou Metal Slug pour les moins vieux d’entre nous dans l’une des nombreuses salles d’arcade qui foisonnaient partout en Europe et ailleurs, Ces jeux se sont vus convertir de nombreuses fois sur consoles de salon, ils sont émulés sur ordinateur, mais en aucun cas y jouer sur pc ou devant sa télé un stick à la main n’apporte les sensations qu’on avait connu à l’époque sur la borne d’arcade.

Une autre frange de joueurs ne sont pas forcément attirés par le coté nostalgique d’une borne d’arcade mais cherchent à jouer à leurs jeux, souvent récents comme les King of Fighters, dans des conditions les plus optimales possibles et sur le matériel d’origine. L’émulation sur un écran de moniteur, ou la conversion non parfaite sur console ne leur satisfait pas, ils veulent donc passer à l’étape vidéo ludique ultime : la borne à la maison.

2- Une borne d’arcade, comment ça marche ?

Il existe environ 11.000 bornes d’arcade différentes dans le monde, le choix s’avère donc -à priori- assez corsé. Il faut déjà distinguer deux grandes familles de borne d’arcade: la borne générique qui est une borne classique pouvant accueillir n’importe quel jeu d’arcade, et la borne dédiée qui, comme son nom l’indique, ne sert à jouer qu’à un seul jeu.

2.1 La borne générique

La borne générique est un meuble en bois, en métal ou en plastique, destinée à jouer assis ou debout, de plus ou moins grande taille et plus ou moins cher. Elle est composée d’un écran avec un châssis, d’un panneau de contrôle avec joysticks et boutons, d’une alimentation et d’un monnayeur. Les jeux se branchent sur un connecteur à l’intérieur de la borne, appelé connecteur jamma. Nous allons revenir sur ce fameux connecteur.

2.2 La borne dédiée

Vous en déjà avez croisé dans toutes les salles d’arcade, ce sont généralement des machines d’une taille supérieure à la borne générique qui ne peuvent accueillir qu’un seul jeu. On trouve dans cette catégorie les bornes de jeu de voiture avec siège et volant, les jeux de musique comme DDR, les jeux de tir, et toutes les bornes accueillant des jeux ne se jouant pas avec un simple joystick.

borne1 borne2
Borne générique NeoGeo Borne dédiée Sega Rally
2.3 Le connecteur JAMMA

Le connecteur jamma (en bleu) branché sur une PCB
Le connecteur jamma (en bleu) branché sur une PCB

Le connecteur JAMMA est une prise universelle à l’intérieur de la borne sur laquelle on y branche les jeux. Le connecteur jamma centralise tous les câblages du jeu : contrôle, alimentation, vidéo, son…
Avant 1986, chaque jeu avait sa propre connectique et à chaque fois que l’exploitant de la borne voulait changer de jeu il devait refaire le câblage du connecteur interne. Au milieu des années 80 est créé par la Japanese Amusement Machine Manufacturers Association le standard Jamma, un standard de connectique pour tous les jeux d’arcade afin que tous les jeux d’arcade marchent sur toutes les bornes pour simplifier la vie des exploitants. Pour résumer, une borne d’arcade générique avec un connecteur jamma (donc datant d’après 1986) peut accueillir n’importe quel jeu d’arcade au standard jamma : on branche le jeu, on allume la borne, et on joue, ce n’est pas plus compliqué que ça ! Peu importe donc si la borne générique affiche sur toute sa longueur le nom d’un jeu, ou alors qu’elle présente des inscriptions  » Neo.Geo « , ça ne veut pas dire qu’elle est dédiée uniquement au jeu en question ou au système Neo.Geo. Avec ce fameux connecteur jamma à l’intérieur de la borne, vous pouvez mettre n’importe quel jeux jamma sur n’importe quelle borne.

Mais certains jeux plus récents ne sont pas non plus au standard jamma: les jeux sortit avant 1986 ainsi qu’une grande partie des jeux Sega : les jeux tournant sur pcb system16 par exemple (shinobi, …), mais aussi des jeux récents comme les jeux tournant sur système à cartouche Naomi. Pour ces derniers, il existe un adaptateur afin de pouvoir les brancher sur un connecteur jamma.
Les vieux jeux d’arcade sortit avant 1986 ont leur propre standard de connectique, il n’est donc pas possible de les brancher directement sur la borne, il faut obligatoirement utiliser un adaptateur fait maison pour faire correspondre la connectique du jeu à la connectique jamma afin de pouvoir y jouer.

2.4 Les jeux pour borne d’arcade

Il existe deux grandes familles de jeux pour borne d’arcade : les jeux sur plaque (pcb) et les jeux sous forme de cartouches.

2.4.1 Les PCBs

La pcb du jeu "Gunbird"
La pcb du jeu "Gunbird"

Les jeux sur arcade pcb (printed cirtcuit board) sont des plaques de plus ou moins grande taille embarquant tout un tas de composants électroniques, dont un ou des microprocesseurs de la rom contenant les données du jeu. Un vrai ordinateur embarqué dédié à un seul jeu. Les jeux cps1 comme Final Fight, The Punisher, ou les jeux Cave comme Dodonpachi sont sous cette forme. Pour jouer, il suffit tout simplement de brancher le connecteur jamma mâle de la pcb sur le connecteur femelle de votre borne d’arcade.
Le problème principal des pcbs est leur relative fragilité. C’est du matériel destiné aux professionnels et qui ne disposent pas de coque de protection en plastique, il faut donc les manipuler avec délicatesse, et les entreposer dans des endroits à l’abris de l’humidité et en sécurité loin du bambin adepte du lancer de Nutella. Certains pcbs sont reliés à des disques durs pour y stocker leurs données. C’est le cas des pcbs Killer Instinct 1 et 2 par exemple.

2.4.2 Les systèmes d’arcade à cartouche

La cartouche MVS Metal Slug 2 connectée au système NeoGeo MVS
La cartouche MVS Metal Slug 2 connectée au système NeoGeo MVS

Le système d’arcade a cartouche est composé d’une carte mère qu’on branche sur le connecteur jamma de la borne, et de cartouches en plastique qui se branche sur la carte mère, un peu comme une cartouche sur une console de jeu. Pour changer de jeu, on retire la cartouche du système et on en place une autre, sans débrancher le système du connecteur jamma. Le système a cartouche le plus connu est évidemment le Neo.Geo MVS et ses 150 cartouches différentes. Mais il existe bien d’autre système à cartouche comme le CPS-2 (marvel vs capcom, progear..), le Taito F3 (puzzle bobble 2), le PGM (demon front), l’Atomiswave (kof xi), etc…Chaque système à cartouches ayant bien sur les cartouches qui lui sont propre.
A noter qu’il existe aussi des systèmes à CDS comme le CPS-3 ou le Naomi GD-Rom, qui fonctionnent sur le même principe que les systèmes à cartouches… mais avec des CDS.

2.4.3 Les bootlegs

Les bootlegs sont des copies de jeux sur pcbs ou cartouche, généralement vendu bien moins chers que les originaux. La France comme de nombreux pays d’Europe regorgent de bootlegs, il est donc très probable que vous en croisiez un jour ou l’autre. Ils sont reconnaissable assez facilement du fait qu’il n’y ai quasiment jamais la marque de l’éditeur du jeu inscrit sur le pcb ou la cartouche contrairement aux originaux.
Avant d’en acheter, testez les. En effet, il est courant que les bootlegs soient atteints de bugs divers, de musiques en moins, des bruitages qui manquent, des freezes aléatoires..

2.5 Une borne générique en détail

borne
Nous avons vu ce qu’était le standard jamma et les différents type de jeu pour borne. Maintenant décortiquons ensemble une borne d’arcade

Une borne d’arcade est un meuble de bois, métal et/ou plastique qui se compose de divers éléments:

* L’écran (+ le châssis) : Il peut être de taille divers, c’est l’élément principal de la borne. Si l’écran ne marche pas ou tombe en panne, la borne peut être quasiment considérée comme morte.
* L’alimentation interne
* De la connectique interne pour brancher un jeu (la plupart du temps câblée Jamma).
* L’emplacement au dessus de l’écran généralement éclairé par un néon ou l’on peut placer un ou plusieurs éléments décoratifs (un ou des « marquees »)
* Le control panel (panel de contrôle) ou se situent les contrôles du jeu (joysticks, boutons, ou autres)
* Les enceintes qui se situent à coté ou au dessous du ou des marquees
* Le monnayeur

2.5.1 L’écran

L’écrasante majorité des écrans de bornes fonctionnent comme une télévision classique. Ce sont de bêtes écran cathodiques à balayage. Toutes les borne occidentales ont, comme les TV, un tube qui travaille à basse résolution avec un taux de rafraîchissement de 15khz. Idéal pour 90% des jeux JAMMA qui tournent dans des résolutions de plus ou moins 320*240.
En revanche certains jeux très récents comme les jeux naomi ou atomiswave nécessitent des écrans à 31khz pour pouvoir être affiché en haute résolution. Certaines bornes japonaises très récentes sont équipées d’écran 31khz qui ne peuvent faire tourner les vieux jeux (comme la Sega Net City ou la Sega Universal Cabinet), un jeu conçu pour une résolution donnée ne fonctionnant pas à une autre fréquence. D’autres bornes sont équipées d’écrans miulti-synchro pour pouvoir afficher basse et haute résolution (comme la Sega Blast City ou la Taito Egret 3).
Si vous voulez faire tourner des jeux très récents dans des bornes jap’, et uniquement si c’est le cas, le top du top est de posséder un écran multi-synchro, mais les bornes équipés de telles écrans sont rares et chers.
En revanche si vous n’êtes pas intéressé par les coûteux jeux très récents, une borne équipée d’un écran 15khz sera parfait.

La taille de l’écran a aussi une énorme importance. Les plus petits écrans à tube cathodique sont de 19″ (48cm de diagonale), les plus gros 35″ (83cm). Généralement plus l’écran est grand et plus c’est bon, mais certains joueurs sont gênés par des écrans trop grand. C’est donc une question de goût.

Un écran cathodique de borne d’arcade n’est pas carré, il a une dimension plus allongée. Les développeurs en ont tiré parti. Certains jeux ont un scrolling de gauche à droite et/ou droite à gauche comme les jeux de baston, puzzle game, plate forme.. L’écran est donc positionné horizontalement.
D’autres jeux ont des scrolling de bas en haut comme les shoot’em up. L’écran doit donc être placé de façon verticale.
Deux orientation possible donc, d’ou l’importance de pouvoir pivoter l’écran dans sa borne pour pouvoir profiter des jeux horizontaux et verticaux. Toute les bornes n’ont pas cette option. Dans d’autres bornes tourner l’écran est fastidieux (Sega Astro City). En revanche, ont peut dans certaines bornes tourner l’écran en quelques secondes (René Pierre Video, Taito Egret).

H V
Ecran en position horizontale Ecran en position verticale
2.5.2 Le control panel

Le panel de contrôle est l’endroit ou vous poserez vos petites mimines pour contrôler votre vaisseau ou faire des 16 hits combos. Il est soit en bois, soit en plastique, soit en métal et dispose généralement de 2 joysticks et de plusieurs boutons. Sur certaines bornes on trouve parfois des spinners, des trackballs ou même des volants à la place ou en plus des classiques joysticks et boutons.

Il y’a de grande chance pour que vous tombiez sur des bornes en bon état mais avec un control panel défoncé, qui ne vous plaise pas (mauvaise disposition des boutons, sticks de merde..) ou avec les boutons et sticks fatigués. Il faut savoir que le control panel se modifie assez facilement et que rajouter ou changer des boutons ou des sticks et assez facile.
Pour rajouter un 3eme bouton par exemple sur un panel en bois: on perce un trou, on place un bouton et on le câble sur le connecteur jamma (masse et pin correspondant). Sur un control panel en métal c’est plus compliqué puisqu’il faudra utiliser des outils plus performant mais c’est largement faisable. Vous pouvez aussi tout enlever, et tout refaire.

panel1 panel3
Restauration de control Panel. Avant… …après (par Pyro)

Voila, vous avez eu un petit tour d’horizon sur les mystères d’une borne d’arcade. Passons maintenant en revue les différents modèles de bornes génériques.