L’histoire de Toaplan – page 3

Facebooktwittergoogle_plus

1993

vfive

V-Five (Grindstormer) marque une rupture dans le style Toaplan : le rythme augmente… et le nombre de boulettes s’intensifie ! On commence à apercevoir dans V-Five (V-V) les prémices de ce qui va plus tard s’appeler le danmaku, ou « manic shoot ». Plus on avance dans le jeu et plus les boulettes arrivent en nombre, ce qui oblige véritablement le joueur à slalomer entre ces bouboules roses. Un tournant ! Tsuneki Ikeda semble avoir un poste important sur ce jeu. Tsuneki Ikeda (actuellement programmeur en chef chez Cave) marque ce jeu de son empreinte, et cela se ressent ! Kenichi Takano, actuel président de Cave, est producteur du jeu.

V-FiveV-Five2

knucklebash

Après le puzzle game, Toaplan s’attaque au beat’em up, un genre de jeu qui marche très fort en arcade cette année là avec des perles comme Cadillacs and Dinosaurs ou encore The Punisher de l’ami Capcom. Malheureusement Knuckle Bash est loin de les égaler, mais le design général du jeu vaut quand même son pesant de cacahuète, une sorte de milk-shake improbable mélangeant combattant déguisé en Elvis et kick boxer thaïlandais.

Knuckle_BashKnuckle_Bash2

enma

Enma Daio est un… détecteur de mensonge. On met sa main dans un detecteur puis on pose une question, et Enma Daio nous réponds par oui ou non.

batsugun

V-Five avait présenté les prémices du manic-shoot, Batsugun l’inaugure ! On assiste ici à un déluge de boulettes comme jamais on avait connu ça ! Un rideau de balle se déverse sur notre piou-piou et on doit slalomer pour survivre. Le genre est lancé, Batsugun est le premier manic-shoot/danmaku, auquel suivront sur la même lignée les Donpachi/Dodonpachi de Cave ou les jeux de Raizing comme Battle Bakraid. Tsuneki Ikeda a aussi travaillé sur ce shoot’em up.

batu0005Batsugun2

La banqueroute

Toaplan est présent lors du salon AOU Show de 1994 ou ils présentent notamment une version spéciale de Batsugun, Batsugun Special Edition avec une hitbox beaucoup plus petite que dans la version originale,
Mais le jeu ne sortira jamais officiellement, Toaplan fait faillite quelques mois plus tard alors que les développeurs travaillent sur plusieurs jeux qui seront pour la plupart annulés comme Genkai Chousen Distopia, un jeu d’action en 2D, ainsi que Survival Battle Dynamic Trial 7 qui devait être un jeu du genre Mario Kart jouable en arcade jusqu’à 4 joueurs. Une suite de Teki Paki, Teki Paki 2 tombe elle aussi dans le gouffre des jeux jamais sortit. Un beau gachis pour nous autres joueurs.

Distopia_L01Distopia_L03Distopia_L04
Genkai Chousen Distopia, un des jeux jamais sortit. Le developpement s’est arreté prématurément.

Heureusement Snow Bros 2 dont le développement venait juste d’être terminé sortira de justesse en arcade, distribué par une étrange société du nom de Hanafram.

Batsugun special version sera quand à lui sauvé et distribué de manière non officielle et à peu d’exemplaires.

C’est ainsi que l’aventure de Toaplan s’achève, nous laissant une dizaine de trésors dont des shoot’em up magnifiques et completement barrés. Mais l’histoire ne s’arrète pas là, puisque Banpresto sort en 1995 une superbe compilation « Toaplan Shooting Battle» sur Playstation qui regroupe Tiger Heli, Kyuokoshu Tiger et Twin Cobra. Cela faisait six ans, depuis Snow Bros, que des jeux Toaplan n’avaient pas été convertit sur consoles de salon. En 1996 c’est une compil’ regroupant Batsugun et Batsugun special version qui sort sur Saturn, convertit par d’anciens de Toaplan (Gazelle) et édité par Banpresto.

tscbatsat

Cave, Raizing, Takumi, Gazelle : les enfants de Toaplan

Après la banqueroute de Toaplan, une partie des developpeurs s’éparpillent dans quatre société fraichement créées

cave

Kenichi Takano fonde en 1993 une société du nom de Cave. Il prend parmis sa team d’anciens de Toaplan comme Tsuneki Ikeda (programmeur sur Batsugun qui sera chef programmeur sur Progear et ESP Rade entre autres) et Akira Wakabayashi. Cave se spécialise dans le shoot’em up avec Donpachi comme premier jeu, un manic-shoot reprenant les grandes lignes de Batsugun mais avec un style différent, plus lisible et porté sur le score. Il est interessant de noter qu’on peut lire en vertical sur l’écran de score de Donpachi Toaplan For Ever.

raizing
Quelques anciens développeurs de Toaplan rejoignent en 1993 une autre société toute fraiche elle aussi bien connue des fans de shoot’em up : Raizing/8ing, elle aussi spécialisée dans le shoot avec des manic totalement dans la lignée de Batsugun (Mahou Daisakusen et sa suite, et surtout Battle Garegga).

takumi

Takumi qu’on connaît aujourd’hui pour la saga de shoots GigaWing, ou pour Mars Matrix a elle aussi été créée par des anciens de Toaplan en mai 1994. Comme au début de Toaplan, Takumi fait de la sous traitance pour Taito avec le développement de la suite du jeu Toaplan Twin Cobra (Kyukyoku Tiger) en 1993: Ultimate Tiger/ (Kyukyoku Tiger II) sur hardware Taito F3

gazelle

Et enfin, la quatrième société créée par d’anciens de Toaplan est Gazelle, est beaucoup moins connue que les 3 autres mastodontes. Ils développeront le shoot’em up Air Gallet et le beat’em up Pretty Soldier Sailor Moon pour le compte de Banpresto ainsi que de la conversion de Batsugun sur Saturn. Un peu plus tard, beaucoup d’anciens de Toaplan quitteront Gazelle pour rejoindre Cave comme MikioYamaguchi ou Junya Inoue (alias Joker Jun, une figure emblématique de Cave), ou rejoindre Raizing.

Epilogue

Toaplan a été une formidable usine à shoot’em up dopés à la testostérone, aux gameplay, aux graphismes et aux musiques formidables, mais aussi à la difficulté très élevée ce qui les destinait avant tout à un public bien spécifique de core gamers. Toaplan a bien essayé de se diversifier en tentant de sortir d’autres types de jeux, mais sans réel succès, Snow Bros excepté. Son sort a donc été scellé, mais son âme vit encore aujourd’hui aux travers de société comme Cave qui perpétuent la tradition du shoot’em up 2D bien fait.


Wovou

Sources:
Arcade-history
SHMUP
SHMUPS (forum)
Out Zone Fan Pages
L’ancien Toaplan.com
Randorama
Ma borne