Dragon Blaze

Facebooktwittergoogle_plus

Année de sortie : 2000
Genre : Shoot’em up
Développeur : Psikyo
Système : PCB Jamma
Testeur : Wovou
Testé le 25/03/04

title

Psikyo est une societé légendaire pour les fans de shoot’em up. On leur doit de vrais bombes tel que les Gunbird 1 et 2, les Striker 45, Sengoku Aces, ou encore les deux Zero Gunner. Qu’en est-il de ce Dragon Blaze, le tout dernier shoot en 2D de chez Psikyo ?

drag0018drag0019drag0008drag0009

L’intro est tres courte mais a le mérite de nous plonger dans l’ambiance heroic-fantasy du jeu, en nous présentant les 4 héros ainsi que leurs montures: 4 dragons représentant chacun un élément: Quaid le dragon de feu, Sonia dragon de l’eau, Rob dragon du tonerre et Tan le dragon squelette, chacun ayant leur spécifité.

drag0007drag0012

Dragon Blaze est en quelque sorte un Striker 45 version heroic fantasy ou les dragons ont remplacés les avions. En effet le jeu utilise le même moteur que les Striker 45, les jeux ont beaucoup de choses en commun et sont quasiment identiques dans le fond mais différents dans la forme. Ceux qui connaissent déjà la série des Striker 45 se sentiront donc plutôt familier avec Dragon Blaze. On retrouve donc la précision diabolique qui caractérise les shoots psikyo: c’est très carré, tout est millimétré, le masque de collision réduit permet les slaloms osés.
Le gameplay est le même que dans les Striker 45: pression multiples sur le bouton A pour les tirs en rafale, bouton C pour les megas bombes en nombre limité et différentes pour chacun des dragons, ainsi que le système de jauge « Magic » qui se remplit au fur et a mesure du jeu. Des que la jauge a atteint un certain seuil, vous pouvez la déclencher en laissant appuyé sur le bouton A pour faire une attaque puissante différente elle aussi d’un dragon à l’autre. Plus vous aurez laissé la jauge se remplir, plus l’attaque pourra durer longtemps et ainsi faire un maximum de dégât. Utile pour se débarrasser rapidement d’un boss.
Le bouton B quand a lui sert a se séparer de son dragon, c’est la « dragon attack » et c’est là tout l’originalité de Dragon Blaze. Le dragon se positionne et ne bouge plus de l’endroit ou vous vous êtes séparé, et tire en rafale en étant invulnérable et en gardant toute la puissance de feu pour lui. Excellent pour faire le ménage sur la moitié de l’écran pendant que vous vous occupez du reste des ennemis, et démoniaque pour le corps à corps avec des ennemis lançant d’énormes salves de balles, votre dragon étant invulnérable vous pouvez le positionner de manière stratégique. Votre perso quand à lui se retrouve sans son dragon avec un tir ridicule. Une nouvelle pression sur B et le dragon revient vers vous.

drag0005drag0027

Graphiquement c’est sublime, les stages sont plus beau les uns que les autres et on en prend vraiment plein la vue, probablement l’un des plus beau shoot’em up verticaux qu’on ai pu voir. Les ennemis sont très variés, de l’insecte volant à la machine de guerre d’une taille impressionnante, ça pête de partout, les boules roses mortellement dangereuses prennent des formes géométriques de toute beauté, les ennemis surgissent de partout… du tres grand spectacle. Les boss sont originaux, gigantesques et surtout imprévisibles, de vrais poupées russes qui se transforment en ennemis encore plus dangereux alors qu’on croyait l’avoir butté. Tous le savoir faire de Psikyo est réuni dans ce petit bijou de shoot’em up, un vrai plaisir pour les yeux… et pour les oreilles. La musique est grandiloquente avec ses thèmes médiévaux plutôt rythmés qui collent parfaitement à l’action, mais souvent couvertes par les bruitages de tirs et d’explosions ainsi que les gueulantes du héro a chaque fois qu’il lance un super tir, une mega bombe ou qu’il chope un power up. L’arrivée proche d’un boss est toujours signalée par une musique au thème toujours similaire, ce qui fait plutôt monter la pression.

drag0065drag0011

Striker 45 III était déjà un shoot’em up très dur ou le finir en un crédit relevait quasiment du miracle mais avec Dragon Blaze on atteint des sommets en terme de difficulté. Pour un pro du shoot et avec de l’entraînement et un poil de chance les 4 premiers niveaux – qui apparaissent dans un ordre aléatoire (comme dans Striker 45…encore lui) peuvent se terminer en un seul crédit. Les petites bouboules roses sont certes en tres grand nombre et envahissent souvent l’écran, mais elles arrivent à vitesse relativement réduite ce qui permet d’anticiper, le joueur solo avec expérience, réflexe et dextérité peut donc s’en sortir. Avec de la pratique on prend d’ailleurs vraiment plaisir a slalomer à travers toutes ces petites boulettes.
Mais a partir du niveau 5 on passe un cran au dessus et ca commence sérieusement a se compliquer, le moindre petit ennemi envoyant des salves rapides de boules qui arrivent d’ailleurs de plus en plus vite au fur et à mesure du jeu. Ca devient de la pure folie au niveau 6 ou on enchaîne credit sur credit, et je ne vous parle même pas des niveaux suivants à la limite de la débilité.
Mars Matrix, sortit la même année, était aussi tres dur mais avait l’alibi du bouclier, tout comme GigaWing, ce qui le rendait jouable avec un bon timing. Que nenni ici, il faudra slalomer à travers les boules qui arrivent à 100 à l’heure sans compter sur un système de protection comme le bouclier ou reflect shield « à la Mars Matrix » pour souffler un peu.
Le jeu est dans sa deuxième moitié est donc beaucoup trop dur pour le commun des mortels, a moins de d’avoir des réflexes extraordinaires et/ou d’y passer 4 heures par jour a apprendre le jeu par cœur comme le font certainement certains shooteux japonais. Les derniers niveaux s’adressent d’ailleurs a cette dernière catégorie de joueurs qui jouent aux shoots comme un musicien professionnel joue du piano: des heures et des heures de pratique.

drag0038drag0055

CONCLUSION

Un shoot’em up magnifique, tous le savoir faire de Psikyo réuni dans un seul jeu: gameplay aux petits oignions, précisions diaboliques, actions intenses, ennemis et boss variés, graphismes et musiques sublimes. Mais la difficulté excessive du jeu rebutera les nouveaux venus dans le petit monde du shoot’em up, Dragon Blaze est donc réservé aux experts en la matière qui ont avec ce jeu un sacré monstre a dompter.

love


Wovou