Police 911

Facebooktwittergoogle_plus

Année de sortie : 2000
Genre : Tir
Développeur : Konami
Système : Viper Hardware, Playstation 2
Testeur : WoVou

Konami est toujours au top de l’innovation dans le secteur de l’arcade. Après avoir sorti de multiples jeux musicaux avec tapis de danse ou instruments, le voici qu’il sort un jeu de tir franchement novateur. Comme dans ParaPara Paradise ou Dance dance Revolution du même éditeur, Police 911 fonctionne à l’aide de capteurs qui perçoivent le placement et les mouvements du joueur, et le resultat est excellent.
Dans les même trempe que Virtua Cop, Time Crisis ou Maximum Force, vous incarnez un super flic de Tokyo armé de son gun et avec l’aide de ses co-équipier flics contre la mafia japonaise.


Intrigué par la bête je m’approche, surpris par la petitesse de l’écran et cet étrange tapis jaune avec deux marques de pieds qui trone devant la borne. L’ecran est en effet bien petit pour un jeu de tir, et on est plus habitué à voir des écrans géant pour ce genre de jeux, mais cela n’enleve rien au plaisir de jeu.
Je place mes pieds sur les emplacements et je lis les instructions: pas de casque, pas de sacs qui traine, pas de potes à moins d’un metre de vous… merde, qu’est ce qui va m’arriver… Fébrilement j’inserre un piece dans la fente et là le jeu peut commencer.

Que de changement depuis le bons vieux Duck Hunt de Nintendo et Virtua Cop de Sega qui a relancé le genre en 1994. Là c’est tout votre corp qui réagit à l’action et on s’y croit vraiment. En effet 3 capteurs infrarouges capte tout vos mouvements. Des qu’on bouge à peine l’écran suit votre déplacement, et il faut constamment s’accroupir par exemple derierre une voiture pour se mettre à l’abbris des rafales de balles. Mais quand je dis s’accroupir, c’est s’accroupir vraiment en dessous du niveau de l’écran pour ressurgir brutallement et abbatre les ennemis à découvert sans se faire toucher, et eviter aussi de tirer sur vos collegues ou sur les passants. Les ennemis sont marqués par des cercles rouges, même caché derriere un camion ou un poteau de béton, ce qui est bien pratique pour anticiper.

Le jeu se passe à Los Angeless et à Tokyo et le but est de capturer 6 boss, puis le boss final à la tête de la mafia et plus vous avancerez dans le jeu, plus vous monterez en grade. Le jeu est assez long, et concretement avec un credit pour un joueur moyen sans entrainement, comptez jouer environ 5 ou 8 minutes.

Graphiquement, le jeu se veut photo-réaliste et le rendu est pas mal du tout même s’il y’a bien plus beau, mais ce n’est pas le point le plus important

En conclusion, un jeu révolutionnaire qui va tres loin dans l’interactivité et qui surclasse d’une génération tout les derniers jeux de tir. On s’y croit vraiment.
Une suite existe sur arcade (police 911 2 / Police 24/7) avec 5 nouveaux stages inédits et 4 personnages différents, mais le jeu reste le même.
Je n’ai pas testé la convertion sur Playstation 2 (Decembre 2002) mais il doit y avoir un gouffre avec la version arcade puisque ce qui fait le jeu est justemment ces capteurs de mouvement qui doivent manquer cruellement à cette version et en faire un jeu de tir comme un autre.



WoVou