Captain Tomaday

Facebooktwittergoogle_plus

Année de sortie : 1999
Genre : Shoot
Développeur : Visco
Système : NeoGeo MVS
Testeur: : WoVou
Testé en 2003

Avant ce jeu, on devait à Visco un seul shoot’em up sur NeoGeo: le sympathique ANDRO DUNOS sortit en 1992. Mais de 96 à 2001 Visco a trouvé un moyen avec le MVS de gagner de l’argent en sortant une poignée de jeux vraiment moyens: deux copies de Puzzle Bobble (Puzzle De Pon et Puzzle De Pon R), Bang Bead (un jeu longtemps resté sous forme de prototype puis sortit en 2000), le mauvais FLIP SHOT en 98 ou encore l’étrange GANRYU. Mais Captain Tomaday est sans aucun doute leur pire daube sur NeoGeo…


Passons sur l’histoire assez débile pour nous attaquer directement au jeu en lui même. On commence sur un bon point, le systeme de jeu est assez original pour un shoot’em up: ici pas de mega bombe, de gros blast et d’explosions titanesques: vous incarnez une tomate transgénique qui n’a que ces 2 points pour se défendre. Un mix entre un jeu de boxe et un shoot? On pourrait dire ca
Bouton A pour frapper du gauche, B du droit. Si on tappe 4 fois a la suite d’un meme coté, l’autre coté se charge pour un « super blow attack », il faut donc alterner constamment droite/gauche.

Aussi pendant le jeu, vous trouverez diverses pilules pour pouvoir vous tranformer en monstre vert, en bébé et en diverse chose ainsi que pour vous cloner en 2 tomates ce qui augmentera par 2 votre force de frappe. Voila pour le systeme qui a l’air, juste avant de jouer, plutot sympa, mais qu’est ce que ca donne dans le jeu?

Mais que c’est chiant…

Premier mauvais point, on s’apercoit que le systeme de jeu est fastidieux et c’est assez fatiguant à la longue d’alterner bouton A/bouton B sans cesse, on ne trouve aucun plaisir de jouer en grosse partie à cause de ca…
Deuxieme mauvais point, et pas des moindres: les developpeurs, s’apercevant sans doute que leur jeu se finissait beaucoup trop rapidemment, ont rallongé artificiellement la durée de vie: le scrolling s’arrete plusieurs fois en plein niveau et c’est à l’arret qu’il faut battre les ennemis arrivant en nombre, le decors ne bougeant plus pendant de longues minutes, et quand la tomate repart c’est pour s’arreter de nouveaux quelques secondes plus tard. Horrible.
Ensuite, a chaque niveau, un « sous boss » arrive en plein mileu de niveau, mais il est tellement long à tuer (au moins 5 minutes) que ca devient vite chiant. Et je ne vous parle meme pas des boss ultra resistants, il n’ya a meme pas de timing pour jouer avec le temps, il faut mettre une plombe à le tuer. Du gros foutage de gueule. Tout ca donne un sentiment de lassitude, et un gros mal aux doigts à force d’alterner gauche/droite.
Quant aux transformations, elles sont plutot sympas et augmentent notre puissance de tir, mais à ce stade on en a plus rien à faire.

Le jeu n’est pas moche, c’est tres coloré, les décors sont agréables mais aucun effets ne vient sublimer l’ensemble. Les petites transitions entre les niveaux sous formes de mini dessins animés sont sympas, mais n’apportent rien du tout au jeu. Bref pour un jeu sortit en 1999 c’est pas le top.
Pour les ennemis c’est du grand n’importe quoi: on tombe sur des chauves souris violettes, des cranes, des cloches géantes…. Ca n’a aucun sens, les developpeurs de Visco ont vraiment mis n’importe quoi. Les musiques ont du mal à passer et les bruitages sont stridents et bien mal foutus… qund c’est raté, ca l’est jusqu’au bout…

CONCLUSION

Inutile d’en dire d’avantage, même si le jeu est assez joli et coloré, l’interet du jeu frise le zero absolu. Une vrai calamité éprouvant à jouer non seulement psychologiquement mais aussi physiquement tellement le systeme de jeu est aussi original que mal foutu. C’est vide, c’est creux, ca fait mal aux doigts, c’est chiant à jouer, ca traine… en gros c’est à eviter absolument.

LA GALERIE


WoVou

Les commentaires sont fermés.