Fatal Fury 3

Facebooktwittergoogle_plus

Année de sortie : 1995
Genre : Baston
Développeur : SNK
Système : NeoGeo MVS, AES, NeoGeo CD
testeur : Simou

Voici venu … non, pas le temps des enfants – mais celui de Fatal Fury 3. Chez SNK, les Fatal Fury se suivent et s’égayent de version en version. Alors, comme j’ai pas d’idée pour une introduction, je vous propose de commencer tout de suite le tour du jeu.

Nous somme à South Town, tout le monde croit Geese mort et la vie est belle mais celui-ci refait surface en ce bas-monde. Et comme si ça ne suffisait pas, il faut aussi compter sur l’apparition d’un yakuza nommé Yamazaki. Voilà en gros pour l’histoire.

C’est dans un bar que vous choisissez votre perso.

Evidemment, il y a des nouveaux. Notons Bob Wilson qui prend la relève avec sa Capoera et Hon Fu, armé d’un Nunchaku qui peut faire penser à Jackie Chan. Ce qui fait 10 personnages directement sélectionnables. On regrettera quand même l’absence de Kim.
Notons également que Geese n’est pas le boss final du jeu. Vous devrez vous coltiner également le classieux Ryuji Yamazaki et Jin Chon Shu. Et si vous êtes assez bon vous aurez droit à un quatrième boss, Jin Chon Rei.

LES COMBATS

Ce volet reprend le système de combats sur plusieurs plans des anciens épisodes. Vous avez le plan du milieu où vous vous battez tranquile, le plan du fond et le plan du bas où vous pourrez vous glisser pour esquiver les coups et attaquer à partir de là.

Les 4 boutons sont utilisés, poing ou pied, fort ou léger. Pour exploiter les autres plans, une pression sur A+B et vous passerez au fond. Appuyez sur B+C et vous passerez au premier plan. Appuyez sur les mêmes boutons si vous voulez ramener votre adversaire en face de vous si celui-ci à filé sur les cotés (A+B ou B+C suivant le plan qu’aura emprunté l’adversaire). La-dessus, les avis sont partagés. Certains pensent qu’il aurait mieux fallu se limiter à l’utilisation d’un seul bouton comme dans Real Bout Fatal Fury, et il y en a d’autres qui préfèrent ainsi. Pour ma part, je préfère le système de Real Bout uniquement parce que c’est plus simple, mais le système de Fatal Fury 3 ne me déplait pas non plus. Il faut seulement passer par un nécessaire temps d’adaptation.

Vous disposerez d’un Super Move (votre super coup spécial) pour en mettre plein la gueule à l’adversaire. Ce volet voit également l’apparition des Super Spécial Move qui fait bien plus mal que le Super Move tout court. Mais, car il y un mais, c’est là que je pousse un coup de gueule car pour réaliser cette attaque vous devrez obligatoirement faire une manip au moment du combat. Jusque là rien de génant mais malheureusement certaines manip’ sont des plus bizarres et vraiment pas évidente à placer en combat. De plus si vous réussissez a toucher votre adversaire, le résultat peut quelquefois ne pas être à la hauteur des efforts, et on se dit qu’on se serait fait moins chier en sortant un SM tout simple pour presque le même résultat. Sur ce point, les avis divergent, il y en a que ça ne gêne pas et d’autres que ça ennuie, comme moi.
Mais pour le reste la maniabilité ne pose pas de problème et il y’a pas mal de possibilités de combos

A noter que si vous finissez votre adversaire par un bon coup venant d’un autre plan, vous pourrez l’envoyez valser dans le décor pour de vrai.

Et un petit kick pour l’envoyer dans le vide.
Et voilà le travail !

LE VISUEL

Visuellement c’est un Fatal Fury tout nouveau. Je trouve les persos mieux proportionnés et mieux dessinés que dans le volet précédent (le contraire aurait été étonnant). Par contre Mary aurait pu être mieux faite. Le graphisme de l’ensemble est vraiment de très bonne qualité pour l’époque ainsi que l’animation. Mais (encore un mais) comparé à des titres plus récent (ou à KOF tout simplement) certains vont trouver la vitesse du jeu un peu lente. Heureusement cela reste très jouable.
Et les stages maintenant ? vraiment sympas et très joli a admirer. Certains évoluent au fil des combats. Le meilleur stage est sûrement celui d’Hon Fu: vous commencez sur un container avant de vous apercevoir qu’il est soulevé par une grue, et vous pourrez donc admirer le paysage défiler sous vos yeux pendant le combat, durant un soleil qui se couche à chaque nouveau round : superbe aire de combat, n’est-il pas ? Vous n’aurez d’autre part pas toujours le même stage quand vous arriverez devant Chon Shu (il y en à plusieurs pour le même boss). Pour un jeu sorti en 1995, c’est du beau boulot et c’est joli.

LE SON

Les bruitages sont bien foutu et les persos sont crédible quand ils sortent leur coups spéciaux. De ce coté-la, rien à signaler, c’est des bruitages bien comme il faut. Les musiques sont géniales, l’ambiance est vraiment bonne et les thèmes sont des plus accrocheurs. Et sur la version CD du jeu, alors là, la musique est tout simplement magnifique !!! Ré-orchestré avec de vrais instruments, ce FF 3 m’a vraiment envoyé une claque dans les tympans.

ET LE RESTE…

A chaque combat, l’ordinateur vous attribue une note en fonction du temps, de la vie et d’autres paramètres. A la fin de la partie, cela vous dira grosso modo si vous vous étés battu comme un chef ou comme un pied. Le jeu est dur, les boss ne sont pas facile à battre, et arriver jusqu’à Chon Rei n’est pas chose aisée. Pour les possesseur de la version CD, vous aurez droit, dés que vous mettrez le jeu en pause, à un bel écran noir qui viendra tout cacher..

J’aurais pu mieux faire

CONCLUSION

Un très bon Fatal Fury en somme, mais qui ne sera pas apprécié de la même façon par tout le monde. Le jeu semblera trop dur ou mal vieilli pour les moins expérimentés. dans ce cas un conseil: tournez-vous vers la série Real Bout Fatal Fury qui est plus récente.
Par contre, le jeu plaira sans aucun doute aux puristes qui recherchent le challenge ou qui aime les bon jeux de baston tout simplement..
Dans tous les cas, c’est a essayer.

La galerie d’images


Simou

Les commentaires sont fermés.