Fatal Fury Special / Garou Densetsu

Facebooktwittergoogle_plus

Année de sortie : 1993
Genre : Baston
Développeur : SNK
Système : NeoGeo MVS, AES, CD
Testeur : Squaregio
Testé le 12 Septembre 2004

A sa sortie, Fatal Fury Special avait été défini comme une compilation des deux premiers épisodes. Mais il s’agit plutôt d’une version améliorée de Fatal Fury 2 (version améliorée comme sait si bien faire Capcom avec sa série des Street Fighter 2, qui compte aujourd’hui un nouvel épisode intitulé Hyper Street Fighter 2 the anniversary edition). En effet, Fatal Fury Special reprend le même moteur que son aîné tout en en améliorant les rares défauts !

Le non-scénario

Bien que la notice mentionne les motifs des protagonistes pour participer à cette castagne, le jeu en lui-même n’est pas scénarisé. Comme dit plus haut, cette version est là pour corriger les défauts du précurseur et faire face à la concurrence de la série à rallonge de Capcom !

Les personnages

On a d’abord les huit personnages déjà présents dans Fatal Fury 2. A savoir Terry et Andy Bogard, Joe Higashi, Big Bear, Jubei Yamada, Chin Shin Zan, Kim Kap Hwan et Mai Shiranui. (leur spécialité de combat est mentionnée dans mon test de Fatal Fury 2).
S’ajoutent à ces huit personnages trois autres combattants issus de Fatal Fury premier du nom mais miraculeusement mieux dessinés et les 4 boss de Fatal Fury 2!
Les trois rescapés de Fatal Fury : Duck King (le brutal Break Dancer), Tung Fu Rue (le vieux maître en arts martiaux schizoïde) et le must du must Geese Howard (le boss de Fatal Fury 1 qui n’était donc pas mort et qui fait ici office d’avant dernier boss).
Enfin pour les boss on a : Billy Kane (qui manie un bâton spécial), Axel Hawk (un boxeur poids lourd, rien à voir avec Michael Max de Fatal Fury), Laurence Blood (un matador sanguinaire) et Wolfgang Krauser (le « dark Kaiser » qui est le boss final du jeu).
Un seizième combattant est sélectionnable en mode Versus lorsque certaines conditions sont remplies. A savoir finir le jeu sans perdre de round, arriver à battre ce combattant secret et enfin introduire un certain code à un moment de la fin du jeu. Inutile de mentionner que l’utilisation de la memory card s’avère plus que conseillée pour bénéficier de ce personnage plus tard ! Sans tourner plus longtemps autour du pot, ce personnage est Ryo de Art of Fighting !!!
Au final on arrive à un total très raisonnable de 15-16 personnages jouables. Donc le plus grand défaut de Fatal Fury 2 est corrigé et permet à ce jeu de faire admirablement face à Street Fighter 2 (qui en était à son Super Street Fighter 2 à 16 personnages).

Le Gameplay

Fatal Fury Special reprend le gameplay de Fatal Fury 2, tout en l’améliorant ! (voir le test de Fatal Fury 2 pour en savoir plus sur le gameplay du jeu).
L’esquive en arrière, le système des 2 plans, la possibilité d’avancer accroupi, le guard attack, la provoque et les furies ont été reprises. A noter que pour les nouveaux personnages jouables ces furies sont souvent encore plus difficiles à placer et à réaliser. Je n’ai jamais réussi à réaliser celle de Geese et de Laurence Blood… L’amélioration de taille dans la jouabilité, c’est de pouvoir enfin réaliser quelques petits enchaînements !

La réalisation

A moteur identique, il est normal que graphiquement on ne voie pas immédiatement de différence par rapport au précédent opus. Concernant les décors déjà disponibles auparavant, on peut quand même noter quelques modifications et améliorations. Dans le stage de Andy, des petits poussins (appartenant sûrement à Duck King) courent le long de la berge au fond du décor. Dans le stage de Mai, un ninja navigue sur un poisson dans le fleuve. Les estampes du stage de Jubei ont été modifiées et ne provoquent plus de ralentissement lorsqu’on les brises en changeant de plan… Les nouveaux décors (appartenants aux nouveaux personnages) sont vraiment magnifiques ! Le stage de Tung Fu Rue dans le paysage chinois est sublime. Et le stage de Geesse est du même niveau que celui de Krauser, c’est dire !
La bande son n’a pas été modifiée et heureusement. Comment modifier ce qui était déjà un atout indéniable auparavant ! A noter le calme de la musique animant le stage de Tung Fu Rue. On y sent réellement la sérénité absolue… Et la musique du stage de Geese est tout simplement mythique et dynamique (elle est d’ailleurs reprise à chaque réapparition de Geese dans les jeux snk) !
On regrettera juste que les bonus stage aient disparu…

Le pourquoi du comment qui m’a marqué

Acheter un jeu Neo Geo, ce n’est pas la même chose que d’acheter un simple jeu Play Station. On économise, on rêve, on rentabilise… Pour ce jeu, il m’est arrivé aussi une bonne tranche d’émotion avant de l’avoir. Habitant à l’époque un bled pourri, j’avais commandé ce jeu au seul magasin de jeux video faisant de l’import dans cette ville. Les mois passèrent et pas de signe du jeu. Des bruits courraient sur la faillite proche du magasin. La nervosité et les coups de téléphones se multiplièrent jusqu’au jour miraculeux où le vendeur m’appela pour me dire que le jeu était enfin arrivé. Seul problème, ce vendeur n’avait pas la somme nécessaire pour sortir ce jeu de douane (je vous avais dit qu’il allait faire faillite) et me demanda de lui avancer la somme. Connaissant ce vendeur de longue date et n’ayant pas d’autre choix pour avoir ce jeu, je lui remis la somme. Une heure plu tard, ce vendeur était devant ma porte (et oui c’était le moins qu’il pouvait faire après tout ça) et me remit le jeu comme promis. La suite, vous vous en doutez, je vécu heureux avec mon jeu pendant de longues semaines !!!

Conclusion

A l’époque, il fallait réellement se poser la question : « Est-ce que ça vaut la peine d’acheter ce jeu compte tenu du fait que j’ai déjà Fatal Fury 2 ? ». Pour moi, l’achat a été indispensable, pour d’autres ça aurait pu être de l’escroquerie. Mais au final, il y a quand même beaucoup plus de possibilité avec 16 personnages qu’avec 8… Et étant donné que ces Fatal Fury ne coûtent plus très chers, le rapport qualité/prix est excellent !!!


Squaregio

Les commentaires sont fermés.