The King Of Fighters 2003 – Test 1

Facebooktwittergoogle_plus

Année de sortie : 2003
Genre : Tag Battle
Développeur : SNKNeoGeo
Système : NeoGeo MVS, AES
Testeur : Dark_eagl’

The King of Fighters’ 2003, comme c’est la tradition depuis près de 10 ans, chaque année nous avons droit à un nouveau KOF. Nouvel histoire, nouveaux héros, nouveau système de jeu , mais toujours sur neogeo. Après des heures passées sur la version arcade du soft, voici mon verdict sur ce cuvé 2003. Etant donné que j’ai raté (ou plutôt survolé) les 2 derniers épisodes de la saga (KOF2001 et 2002), je vais en partie tester ce King Of Fighters’2003 comme un nouveau jeu et non comme une suite.


Avant d’insérer la moindre pièce dans le monnayeur, je me décide à contempler l’intro de cet opus qui, il faut le dire, est de très bonne facture: dynamique, colorée et rythmée (ensuite les artworks ou aime ou on aime pas). Nous arrivons sur l’écran de sélection des personnages, sobre mais pas très efficace… je m’explique, les portraits des personnages sont minuscules et on se perd facilement dans cette mosaïque de portraits. Autre problème, le temps pour sélectionner son équipe beaucoup trop juste (on remarquera qu’il nous laisse plus de temps pour choisir l’ordre des persos ! Absurde !). Au menu de ce « roster » composé de 32 personnages (plus Chizuru et Kusanagi sélectionnable via un code), une nouvelle team fait son apparition qui fait office de New Hero Team, celle-ci est composée de Ash Crimson (un frenchie qui manipule des flamme vertes, au premier abord on dirait une fusion entre Guile et Kyosuke de Rival School, mais à première vue seulement), DuoLon qui comme son nom l’indique est la fusion de Lin et de Ron (Duo pour 2, ensuite remplacé le R de ron par L de Lin ), personnage très charismatique mais surtout puissant, et le troisième se nomme Shen qui se sert de ses poing pour tapper (ah bon ?) on lui remarque une légère influence provenant Yashiro. Malin, elle aussi, est un personnage inédit, à première vue on croirait voir Bridget de Guilty Gear (ces deux persos manipule le Yoyo), mais il s’agit surtout d’une Choi féminine. Ensuite les recrues, Terry Bogard issus de Garou devient un sprite au design plus que mitigé et au gameplay…hum..dérangeant (pas aussi efficace que dans Garou bien que son gameplay en soit totalement inspiré, très différent des anciens KoF), Tizoc parfaitement incrusté au jeu, il vole la place de choppeur à Clark, et Gato dont les habitués de Mark Of The Wolves haïront mais dont les autres se délecteront. Voilà pour les « nouveaux ». On remarque également le retour de King (il faudra revoir totalement sa façon de jouer avec elle puisqu’ amputée de pas moins de 3 spéciales !) ,
Shingo (assez fidèle à lui même, de plus il gagne quelque spéciale comme le « air shingo kick »), et Jhun plus ou moins réservé aux experts (de part sa jouabilité très spéciale). On remarque aussi l’absence de très bons éléments comme Vanessa (il y a fort à parier qu’elle reviendra dans une conversion console tant ses fans sont nombreux) et May Lee (identique que pour Vanessa) mais aussi Ramon, Kula, et d’autres… Voilà pour le choix des persos.

Dès la sélection des persos, le nouveau système de jeu entre en jeu (oui je sais ça fait deux fois « jeu », enfin trois maintenant…), le premier personnage que vous aurez à sélectionner sera le Leader de la Team. Lui seul pourra exécuter des HDM (furies qui utilisent 2 barres de power), chaque perso dispose d’au moins une HDM. A noter qu’au fil des combats, il est IMPOSSIBLE de changer de Leader ( c’est le gros reproche que l’on peut faire). Une fois vos trois combattants choisis, il ne vous reste plus qu’à choisir l’ordre…alors? Ready? Go !

Nous voilà enfin dans le jeu en lui même. Avant de combattre, les 3 combattants de chaque team apparaissent et s’en vont pour laisser place au 1er. 3 barres de vie pour 3 persos, le match commence avec la barre de power remplie à son maximum, la victoire se fait en 1 seul Round avec un compteur réglé sur 60 ( ce qui correspond en fait à 180sec réelles). Nous allons enfin pouvoir expérimenter le Tag Battle dans KoF ! Il est très facile de changer de personnage au cour du match, une simple pression sur C+D ou B+C suffit pour que votre personnage soit remplacé, pour éviter les abus il n’est possible de jongler avec ses persos que lorsque « Change Ok » est indiqué au dessus de votre barre de power, en fait une fois après avoir changer de persos il faut quelque seconde pour pouvoir effectuer un changement.
Il est possible de changer de personnage n’importe où dans l’écran (pas besoin dêtre dans une zone précise comme dans Kizuna Encounter par exemple). Il est également possible d’éxécuter, à la manière de Rage of The Dragon, une Tag Attack. La Tag Attack s’effectue en réalisant un quart de cercle vers l’avant avec B+C ou C+D et utilise une barre de power. En quoi consiste t-elle? tout simplement votre personnage avant de laisser place au suivant, frappe l’adversaire et s’en va, puis celui qui arrive frappe à son tour et vous laisse le temps de placer un combos dévastateur. C’est donc ici que ce système prend toute son importance, élaborations de nouveaux combos, nouvelles techniques qui laissent libre cour à votre imagination.
Ensuite, comme dans la version 2002, à chaque personnage perdu le maximum de votre barre de power pourra augmenter de 1 à chaque fois. Comme je vous l’ai expliqué précédemment le leader de la team sera le seul à exécuter une HDM qui utilise 2 barres, mais tous les persos ont aussi droit a un système de « Super Cancel », la quasi-totalité des persos dispose d’une spéciale « super-cancelable », c’est à dire que l’on peut couper une spéciale par une furie, cette action vous coutera également 2 barres de power. A part ça, on a le droit au classique roulade vers l’avant et vers l’arrière, les contre-attaque et roulade (pour se dégager d’un pressing) qui ne font aucun dégât mais utilise une barre de power. Il est toujours possible de courir, de dasher vers l’arrière, d’effectuer des super jump et des middle-jump… Les gros coups C+D disparaissent (puisque la commande est utilisée par le nouveau système de tag), mais on s’y fait rapidement.
Le timing a lui aussi changé, parfois plus lent (par exemple pour Kyo) parfois plus rapide (Iori) mais aussi neutre pour d’autres, il vous faudra donc un léger temps d’adaptation pour exécuter vos combos, certains combos ne sont même plus réalisables mais d’autres font leur apparition sans oublier les combos possibles grâce au Tag attack, sinon le jeu répond au doigt et à l’œil. Voilà en gros les possibilités offertes par ce nouveaux KoF.


Tag Attack

Graphiquement le jeu remonte la pente, et remonte même très haut! Fini les couleurs tristes et sades de Kof 2001 et Kof2002, fini les animations à 2 balles des persos dans le background! Ici les décors sont magnifiques, colorés, détaillés, très différents les uns des autres, vraiment une réussite ! Beaucoup de sprites ont été retouchés! À part Terry assez moyen, les autres sont magnifiques! Une nouvelle stances pour pas mal de persos, on distinguera celle de Robert vraiment très classe (qui dispose également de nouvelles animations), le nouveau design de Kyo très réussi… Bref le graphisme fait parti des points forts de ce jeu.

Le son lui aussi contribue à la réussite de ce soft! Les voix digit sonnent bien, les bruitages cassent la baraque (certains sont directement empruntés à SVC chaos ), et les musiques..ahh..que dire des musiques ? Très réussies aussi, des remix d’anciens thèmes, de nouveaux bien orchestrés, beaucoup qui nous reste dans la tête (la BGM de Kim excellente), on attend impatiemment une sortie de l’OST du jeu.

CONCLUSION

Pour finir, KOF 2003 est un véritable monstre en puissance. Si vous posséder une NeoGeo courrez vers vos magasins import l’acheter! Si vous avez une salle d’arcade près de chez vous courrez voir si ce KOF y est! Ce jeu est une véritable réussite, vraiment indispensable. Bref, le seul défaut c’est que c’est le dernier KOF sur NeoGeo avant le KOF2004 sur Atomiswave, alors profitez de ce très bon millésime ! Pour clore ce test avec « style », finissons par une citation de Kyo « Rekishi ga chigaun da yo », qui veut dire « l’histoire est différente », une nouvelle ère co


Testé intégralement sur borne d’arcade
dark_eagl’

Les commentaires sont fermés.