The King of Fighters ’97

Facebooktwittergoogle_plus

Année de sortie : 1997
Genre : Baston
Développeur : SNK
Système : NeoGeo MVS et AES
testeur : Simou

Les King Of Fighters, c’est comme le Beaujolais, on y a droit chaque année, et chaque année on à l’impression qu’il est de mieux en mieux. The King Of Fighters 97 est donc là et viens prendre la suite du KOF 96. Ce KOF m’aura marqué car on aura droit à un scénario « valable » dans un jeu de baston et à des boss monstrueux. Allez zou, au test de la bête, maintenant.

Enfin un scénario presque digne de ce nom, cet épisode poursuis la saga introduit dans KOF 96, la saga Orochi. Résumons rapidement l’histoire:
Après que Goenitz ait été battu au tournoi du KOF 96, un nouveau tournoi est organisé, et il sera lui aussi officiel comme celui du 96. Après vous être débarrassé des autres participants, vous apprendrez vite que ce tournoi n’est qu’un prétexte pour poursuivre là où Goenitz avait échoué, c’est à dire récupérer l’énergie de plusieurs combattants afin de briser un sceau vieux de 800 ans et libérer un dieu nommé Orochi. Vous savez, c’est celui qui à fait parler de lui dans le KOF 95 et KOF96.
Bon, c’est vrai qu’en lisant comme ça, c’est pas digne d’Hollywood, mais il à le mérite de tenir la route et une fois dans le jeu, on sent que cette épisode prend une place important dans la saga. On apprendra surtout l’implication des clans Kusanagi, Yagami, et Kagura dans cette sale affaire.

Cette année aura droit à son lot de nouveaux participants avec comme changement :
*Chizuru Kagura qui rejoins la female team
*une nouvelle équipe composée par Yashiro, Shermie et Chris (ils sont tous les trois musiciens)
*une équipe composée de Yamazaki, Blue Mary et Billy Kane (ils sont tous de Fatal Fury)
*Iori se la joue solo à présent
*Shingo Yabuki, seul également, qui se bat presque comme Kyo mais avec les flammes en moins.
*d’autres persos disparaissent comme Kasumi

Ce qui fait 29 persos différents sélectionnable dés le début. Et bien sûr je ne compte pas les boss dans la liste, qui sont tout simplement M-O-N-S-T-R-U-E-U-X.
Après être arrivé en finale, vous devrez vous farcir soit Orochi Iori, soit Orochi Leona. Ils sont 2 fois plus rapide que la normale et se tiennent différemment, et ils se déchaînent vraiment à fond.
Après vient la Orochi team qui n’est autre que l’équipe de Yashiro mais en version Orochi, et croyez-moi, leurs coups spéciaux et leurs stance n’ont rien de communs avec ceux que vous aurez déjà affronté. Pour info, ils font partie des 8 gardiens d’Orochi au même titre que Goenitz.
Et la cerise sur le gâteau, vous aurez l’honneur d’affrontez Orochi en personne. Un boss dans tous les sens du terme, et qui se bat en plus avec une putain de classe et une putain de puissance (son super coup où il vous chope est monstrueux). Dommage tout de même qu’il soit un peu facile à battre comparé aux sous-boss précédents.

CA FIGHT BIEN ?

Pour la maniabilité, y’a rien à redire c’est bien du KOF avec ses esquives, ses petits sauts, et autres techniques, etc.… On sort les cous spéciaux et les Super Spécial Move (DM) très facilement. D’ailleurs, une des nouveautés de ce volet est le fait que chaque perso possède au moins 2 DM minimum.
Pour cet épisode, on aura droit à une autre nouveauté, le choix entre deux mode de combat : l’Extra Mode et l’Advanced Mode.
En Extra Mode, vous pourrez sortir des DM, soit en vous concentrant pour remplir votre jauge de Power, soit si votre barre de vie est dans le rouge. Si vous réalisez ces deux conditions, vous pourrez réaliser votre MAX Super Spécial Move (SDM). Ce mode est pour ceux qui veulent se la jouer comme dans KOF 94.
En Advanced Mode, il vous faut réaliser des coups spéciaux pour remplir votre jauge de Power, une fois la jauge remplie, vous aurez une barre de power en réserve que vous pouvez accumuler (3 maximum) et que vous pourrez utiliser quand bon vous semble. Vous pourrez même réaliser un SDM avec 2 barres de power. Mais il faudra d’abord passer en mode Max en appuyant sur A+B+C.
Ces deux modes possèdent aussi d’autres différences comme la possibilité de faire des sauts en longueur ou courir, et les esquives ne se font pas de la même façon, etc.…
Il y’a aussi les casses-gardes. Des coups qui peuvent passer par-dessus la garde basse de l’adversaire. Ces coups sont généralement de la forme avant+A ou B et peuvent être enchaînés après un coup, mais dans ce cas, ils perdent leur faculté de brise-garde.
Avec ça, on à également droit à plein de nouveaux combos.


Notez l’aura qui vous entoure quand vous vous concentrez en Extra Mode

LES GRAPHISMES

Toujours plus beau et toujours plus fluide. Les effets de feu et les explosions sont impressionnants.


Et boum!

Les persos sont vraiment bien dessinés, d’ailleurs -et c’est devenu une habitude- Athena a changé de costume (elle est trop joli dans sa robe ^_^). Les coups des personnages sont bien décomposés, je dirais que l’animation n’a pas trop mal vieilli, et qu’elle reste encore très bonne. Elle est d’ailleurs assez rapide. Néanmoins, j’ai remarqué des ralentissements, notamment quand il y’a un effet de feu maintenu à l’écran. ça ne nui pas tant que ça au gameplay, mais quand même (je dis ça comme ça, bien que ça ne m’a jamais gêné).

LE SON

Pour les bruitages c’est du tout bon, on n’a jamais été déçu dans un KOF et c’est tant mieux. Les baffes et les explosions donnent vraiment bien tout comme les voix.
Par contre, on arrive au point noir du jeu, les musiques. Non qu’elles soient pourris, TREEES loin de là. Le problème c’est que vous en aurez pas toujours pendant les combats. Si certains personnages ont droit à leurs propres musiques (comme Athéna, Kyo, et d’autres), la plupart du temps, ce sera des bruits d’ambiance. Si pour certains stages comme le parc d’attraction (USA) ou Bali, où vous entendrez une musique d’ambiance (comprenez qu’elle semble venir du fond), cela contribue à renforcer l’aspect tournoi du jeu ; il y a d’autres stages comme la Corée et la Chine, où vous n’entendrez que le bruit de la foule et des feux d’artifices, qui viendront donner une impression de manque ou de vide. Hormis cela, toutes les musiques sont agréables, SURTOUT quand vous arriverez contre les boss où ça devient carrément excellent.
On retrouve de la guitare pour Kyo, et du saxophone pour Iori. Et pour Orochi Iori ou Orochi Leona, vous aurez du rock vraiment excellent. Ça devient même sublime si on y joue sur support CD, où toutes les musiques sont ré-orchestrés d’une main de maître. Décidément, ils ont de bons musiciens chez SNK

ET A PART ÇA ?

Question durée de vie, y’a même pas besoin de se poser la question. Avec 29 persos sans compter les persos cachés, la possibilité de créer sa propre équipe, la profusion de combos possibles, vous resterez longtemps sur KOF 97, et ça devient infernal à 2 joueurs.
Pour les versions consoles, vous aurez droit aux modes Team Play, Single Play et Survivor avec classement soit par le score, soit par le temps. Mais si deviez vous le procurer sur NeoCD, assurez-vous de posséder une NeogeoCDZ, car à mon goût, ce KOF possède les temps de chargement les plus insupportables de toute la série, mais vous aurez droit au moins à une section Art Gallery où vous pourrez admirer les dessins des designer de KOF. En plus les musiques des boss sont sublimes quand ils sont jouées avec de vrais instruments.
Allez, rien que pour le plaisir, 2 images de l’Art Gallery :

Mais je me dois de souligner le scénario rempli de mysticisme, et l’ambiance de tournoi officiel très réussi. Surtout avec le logo de la chaîne télévisé qui tourne avant chaque combat et renforcé encore plus par les bruits d’ambiances (certains peuvent voir ça comme un bien ou comme un mal). Une ambiance unique, je vous dis.

CONCLUSION

Aaargh, ce KOF à vraiment tout pour plaire. Croyez-moi, le seul défaut que je lui ai trouvé, c’est l’absence de musiques pendant les combats dans certains cas, et l’impossibilité de sélectionner Orochi ^_^. Tout KOFeur qui se respecte se doit d’essayer cette merveille qui, malgré son age, reste encore un modèle du jeu de baston. Mais si vous deviez vous limiter à un et un seul KOF (pour cause de budget par exemple), essayez-en un plus récent. Bref, tout ça pour dire que KOF 97 est et reste un très bon jeu de baston 😉

GALERIE


Simou

Les commentaires sont fermés.